Comment les États-Unis dictent la doxa dans le domaine médical et vaccinal au monde entier…

Brandy Vaughan a travaillé dans l’industrie pharmaceutique chez Merck. Elle a participé à commercialiser le Vioxx, qui s’est avéré doubler le risque d’accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque, et qui a finalement été retiré du marché.
«À partir de cette expérience, j’ai réalisé que ce n’est pas parce que quelque chose est sur le marché que c’est sûr», explique Brandy.
«Et une grande partie de ce que l’industrie de la santé nous dit, n’est tout simplement pas la vérité.»
Après avoir passé des années à faire des recherches sur les ingrédients des vaccins, Brandy a choisi d’élever son fils sans interférence chimique.
«Vous devez à votre enfant de faire vos propres recherches, et pas seulement de croire tout ce qu’on vous dit.»

“Les vaccins ne sont pas soumis aux mêmes tests rigoureux que les médicaments”

(David Graham, directeur adjoint du service de sécurité des médicaments, estimait en novembre 2004 que le Vioxx a provoqué 160.000 crises cardiaques et attaques cérébrales aux États-Unis et qu’il serait à l’origine de 27.785 décès.)

Vidéos sur le même thème

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :