Les Trois Visages d’Ève – 1957 (sur le Trouble Dissociatif de l’Identité)

Film tiré d’une histoire vraie. Mère et épouse, Eve White est une femme timide et effacée qui souffre de maux de tête et des trous de mémoire occasionnels. Finalement on l’envoie consulter un psychiatre renommé, le Dr Luther et, pendant qu’elle est sous hypnose, se découvre en elle une « autre personnalité », c’est Eve Black, une sauvageonne qui ne songe qu’à s’amuser. Eve Black sait tout sur Eve White, alors qu’Eve White ignore ce que fait Eve Black. Devant cette situation, le mari d’Eve White la quitte en abandonnant aussi leur fille, Bonnie. Eve Black ayant essayé de tuer cette dernière on envoie Eve White dans un asile.

Le Dr Luther voit aussi bien en Eve White qu’en Eve Black des personnalités incomplètes et inadaptées. La plus grande partie du film montre comment Luther essaie de comprendre ces deux visages d’Eve et de les prendre en charge. Il l’invite finalement à se souvenir d’un événement qui aurait pu la traumatiser pendant son enfance. Sa grand-mère qu’elle chérissait était morte quand elle avait six ans et, selon l’habitude de la famille, on l’avait obligée à embrasser la morte dans l’idée qu’elle se ferait plus facilement à cette séparation. En fait le chagrin qu’éprouvait Eve et la terreur que lui inspirait cet acte l’avaient amenée à se séparer en deux personnalités nettement différentes.

La thérapie continuant, apparaît une troisième personnalité, Jane au caractère relativement posé. Cette nouvelle arrivée ne comprend d’abord rien à la situation mais peu à peu parvient à se souvenir de tout ce qui a pu arriver à toutes les trois. Luther demande à parler avec Eve White, mais en même temps que Jane il découvre qu’Eve White et Eve Black ont cessé d’exister. Les trois personnalités sont maintenant fondues en un tout unique. Elle se marie avec un homme appelé Earl qu’elle a rencontré alors qu’elle était Jane et retrouve sa fille Bonnie.

Pour approfondir : article Wikipédia

 

Vidéos sur le même thème

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :