La survivante Anneke Lucas parle de la programmation à l’esclavage sexuel des enfants

Anneke Lucas est née en 1963. C’est une femme d’affaire belge, fondatrice du Liberation Prison Yoga (un organisme à but non lucratif fondé en 2014 visant à traiter par le yoga et la méditation les traumatismes physiques et psychologiques des personnes incarcérées).

Le témoignage de cette femme vient rajouter un énième élément quand à l’existence de ce Réseau de l’Horreur que les mass-médias s’acharnent à nier (pour ne pas dire couvrir) depuis trop longtemps !

C’est en 1969 que Lucas dit avoir été vendue au réseau où elle était régulièrement violée et torturée, avant d’en être libérée en 1974 à l’âge de 11 ans. Lucas affirme avoir reçu des instructions de survie par celui qui l’a sauvé qui comprenaient le fait de déménager à Londres, Paris et New York. Après avoir vécu dans les trois villes en tant que jeune adulte, elle a déménagé à Los Angeles en 1986 où elle a commencé la thérapie, le yoga et la méditation.

Elle qualifie ce réseau de “Club élitiste” dans lequel certains “aristocrates” vont jusqu’à tuer des enfants… elle même ayant échappé de justesse à une mort certaine…

Voir aussi :

Vidéos sur le même thème

Nous vous invitons à laisser un commentaire éclairé !

%d blogueurs aiment cette page :